Végétaliser avec du sedum pour moins désherber!

Le genre botanique Sedum regroupe de nombreuses variétés de petites plantes grasses.  Généralement utilisées sur les toitures végétalisées, ces plantes locales sont aujourd’hui de plus en plus utilisées comme des plantes couvre-sol. Sa petite taille et sa tolérance vis-à-vis des pressions urbaines (pollution, sel de déneigement) lui permettent de s’implanter dans de nombreux endroits tels que des massifs, des infrastructures routières, des pieds d’arbres, des pieds de murs ou encore des cimetières. Néanmoins, la mise en place nécessite de connaître tous les usages du site ; en effet, ces plantes restent très sensibles au piétinement. L’entretien est facile et les plantes sont peu gourmandes en eau.

Pour végétaliser un talus, nous préconisons 2 formes de végétalisation :

*des micro-mottes de sedum installées sur un lit de substrat minéral. Cette technique permet de conserver une mosaïque d’espèces différentes, au fleurissement étalé dans la saison. Cela donne un bel effet de couleurs vives et permet de laisser un visuel dégagé.

*Installation d’éléments précultivés de type tapis de sedum : plantes cultivées en pépinière sur des tapis de coco et qui permettent d’obtenir un résultat immédiat. Généralement, le sedum album a tendance à prendre le dessus sur les autres. Les tapis précultivés sont à la fois des tapis de paillis et de végétation avec une fonction anti-érosion. Ces tapis de grande surface sont particulièrement adaptés à la végétalisation de talus et de pentes abruptes, comme bordure de route et partout où l’on souhaite réaliser des économies en termes de frais d’entretien.

Tapis précultivés: résultat immédiat.