NOS CONSEILS POUR INSTALLER SOI-MÊME UNE VEGETALISATION DE TOITURE.

1ère étape : vérifier que la membrane d’étanchéité est bien une membrane dite jardin, c’est-à-dire traitée anti-racines.

2ième étape : vérifier que la structure puisse supporter une charge minimale de 85 kg/m² (poids d’un système de végétalisation extensive mise en oeuvre par bacs précultivées: 68 kg/m² auxquels se rajoutent 15 kg de surcharge de sécurité). Pour 10 cm de substrat, le poids du complexe de végétalisation extensif est de 120 kg/m².

3ième étape : vérifier la hauteur des acrotères* pour savoir s’il faut créer une zone stérile ou s’il est possible de sans dispenser. En cas d’absence d’acrotère, il faudra créer un cadre sur le pourtour de la toiture (exemple : équerres métalliques). *L’acrotère est un relief constitué par un muret situé en bordure de la toiture, dans le prolongement de ses murs de façade.

4ième étape : mettre en place une couche de drainage et filtrante. Cette couche de drainage sera différente selon

*qu’il s’agit d’une dalle béton – pente nulle; dans ce cas, nous vous conseillons d’utiliser une plaque de polystyrène moulée recouvert d’un géotextile de 105 grammes/m² pour réhausser la couche de culture et éviter ainsi les stagnations d’eau et une humidité permanente néfaste pour le bon développement de la végétation

Végétalisation extensive sur support béton: drainage composé d'une plaque de polystyrène et d'un géotextile

PLAQUE DE DRAINAGE ET GEOTEXTILE DE 105 GRAMMES/M²

*ou qu’il s’agit d’une ossature bois ou bac acier – pente minimale de 3%; dans ce cas-là, nous vous conseillons de mettre en place un géotextile de 300 grammes/m².

Végétalisation extensive sur support bois: drainage composé d'un géotextile 300 grammes

GEOTEXTILE DE 300 GRAMMES/m²

L’objectif de la couche de drainage est de retenir entre 3 et 5 litres d’eau/m². L’excès d’eau non retenue par la couche de drainage, le substrat et les végétaux sera évacuée par les dispositifs d’évacuation pluviale. Objectif : éviter l’eau stagnante qui rajouterait du poids à l’ensemble et risquer de faire pourrir les végétaux.

5ième étape : mettre en place un substrat spécifique pour toitures végétalisées. L’épaisseur de substrat dépendra des végétaux que vous souhaitez mettre et donc du rendu que vous voulez obtenir. ATTENTION ! La terre végétale est interdite en toiture (produit non normalisé, densité des matériaux souvent inconnue et qui peut créer des surcharges non admissibles au niveau du support – dalle béton, ossature bois ou bac acier).

Végétalisation extensive: substrat spécifique pour toitures végétalisées

SUBSTRAT EXTENSIF POUR TOITURES VEGETALISEES

6ième étape : mettre en place les végétaux.

Pour une végétalisation extensive (épaisseur du substrat entre 7 et 10 cm), il faudra opter pour des sedum, plantes petites et surtout extrêmement résistantes, à la fois à la chaleur, à la sécheresse et au gel. De plus, le sedum a l’avantage de coloniser rapidement la surface à végétaliser. Les sedum existent en différentes couleurs. On les trouve soit en mini-mottes, soit sous forme de fragments (petits morceaux) à « semer » directement sur le substrat.

VEGETALISATION EXTENSIVE

Pour une végétalisation semi-intensive (épaisseur du substrat entre 15 et 20 cm) ; vous pouvez opter pour des plantes de type graminées, des bulbes et des vivaces. Au moment de la sélection des végétaux, prenez des espèces très résistantes. Dans ce cas, il faudra prévoir un peu plus d’entretien au niveau des végétaux car une coupe des feuilles et des fleurs fanées s’imposera.

SEDUM TAKESIMENSE

SEDUM TELEPHIUM

IRIS

Quelque soit le type de végétalisation choisie, il faudra désherber au début, le temps que les végétaux plantés colonisent tout l’espace. Il faudra également contrôler 1 à 2 fois/an que les gouttières ne soient pas obstruées.